« L’Opération Hydre » de la CIA en marche en Côte d’Ivoire

Posté par gnambamartin le 10 juin 2011

duthes depuis côte divoire
Album : duthes depuis côte d'ivoire
j'attends vos commentaire
0 image
Voir l'album
Publié le avril 2, 2011 par Akan cHb

infoscotedivoire.net, en avez-vous entendu parler? Le site avait distillé quelques bonnes informations que nous jugeons utiles à partager, étant entendu que depuis hier, on nous cache la vérité en piratant les sites pro-africanistes (Gbagbo), nous avons trouvé utile de partager ces infos…

« L’Opération Hydre » de la CIA en marche en Côte d’Ivoire
Barrack Obama, se servant de l’infrastructure d’une centrale des renseignements construite à l’ambassade des Etats-Unis d’Abidjan sur instructions de George W Bush sous prétexte de guerre contre le terrorisme dans le golfe de Guinée ouest africain, se sert actuellement de cet outil de déstabilisation des Etats contre le « grenier du cacao » mondial. Les services de cette ambassade ont commencé par la focalisation de leurs viseurs sur des personnes précises, dont notamment Charles Blé Goudé et la Première Dame Simone Gbagbo, que la France leur a présentés comme la menace essentielle contre ses intérêts et ceux de l’Occident, sur la base de mensonges d’une prétendue haine contre la France et l’Occident par les « Jeunes Patriotes ».
Obama et Hillary Clinton ont aussitôt embrassé aveuglément ce plan diabolique, en tournant carrément leur dos aux idéaux démocratiques qui les ont portés au pouvoir et soigné l’image des Etats-Unis auprès des Africains ordinaires.
Pour des raisons personnelles ayant plus à voir avec leur esprit de corrompus propre à Washington, les deux individus sont assoiffés d’éliminer par tous les moyens le régime démocratique de Laurent Gbagbo, coupable à leurs yeux… de « socialisme ».
Aujourd’hui, le plan diabolique initié par la CIA, tel que décrit ci-dessous, puisé de bonne source, a pour objectif d’obtenir la tête de Laurent Gbagbo au prix des massacres qui ne seront rien d’autre qu’un génocide. Une barbarie que les Etats-Unis avaient déjà exécutée en Amérique Latine avec la rébellion du « Sentier Lumineux ».
Barrack Obama a donc ordonné que des rivières de sang des Africains soient déclenchées. Une malédiction ainsi ordonnée par un individu portant du sang africain dans ses veines, que le Dieu Tout Puissant assisté des Ancêtres africains bienheureux devront sanctionner par leur Jugement… que les victimes ivoiriennes demandent d’être particulièrement lourd sur lui et sur tous les ennemis de l’Afrique.
N.S.

« L’OPERATION HYDRE » de la cia EN MARCHE
MERCREDI 30 MARS 2011

Les attaques armées contre les positions des FDS, depuis lundi dernier (28 Mars 2011) sur tous les fronts, confirment les informations qui nous été confiées par des ressortissants français vivant à Abidjan, quelques heures avant le rassemblement historique des patriotes à la Place de la République le week-end dernier.

Au détour d’échanges tenus à « Sikasso », un sous-quartier de « Koweït » dans la commune de Yopougon, cible de la prochaine d’attaque des hommes de Dramane Ouattara, nos informateurs soutiennent que ces manœuvres pilotées par la Licorne et l’ONUCI, ont été inspirées par les services secrets américains. Elles ont été baptisées, ‘’L’OPERATION HYDRE’’.

Chaque levé de soleil est porteur de sa charge et de son contingent de révélations sur les sortilèges des impérialistes et des françafricains travaillant à la déstabilisation de la Côte d’Ivoire, lancée par la France. «Nous sommes des ressortissants français. Aujourd’hui les informations dont nous disposons selon nos sources internes aux forces étrangères, car nous y avons des amis et parents ; nous font savoir, depuis jeudi 24 Mars dernier à 16 heures, que la mission des forces des Nations Unies appuyées de la force française Licorne a changé d’attitude.

N’eut été les hostilités en Lybie qui ont recommandé une forte mobilisation des forces de l’OTAN, la communauté internationale aurait déjà décidé d’une guerre ouverte aux ivoiriens. L’action lancée actuellement a été baptisée « l’opération hydre » et doit pouvoir aboutir avant fin Avril ». C’est par ces propos que commencent nos informateurs, qui avouent avoir fait fortune en Côte d’ivoire et comptent continuer de « vivre dans ce havre de paix » c’est pourquoi ils décident de se confier.
«Cette opération se traduira par des attaques sporadiques dans les communes et quartiers des différentes communes d’Abidjan, avant qu’elle ne passe à la vitesse supérieure dans toutes les autres villes par des actions relayées par les Forces Nouvelles. Elles ont pour instructeurs des éléments du Centre des Opérations Spéciales de France et de l’ECOMOG. C’est la CIA qui a été à la base du plan.

Depuis l’asphyxie financière jusqu’aux opérations militaires, c’est le service secret des Etats-unis qui pilote cette opération. Il nous a été confié par nos sources que les américains ont recommandé l’élimination de la menace dans cette situation et pour eux, c’est le Président Laurent Gbagbo. Une option qui n’a pas encore enregistré la totale adhésion de l’Elysée », révèlent les informateurs.
Ouvrir plusieurs fronts : «Ceci pour étouffer les forces loyalistes » avec pour objectif de les rendre fragiles autour de la protection du pouvoir, afin qu’« atteindre le cœur du pouvoir » ne devienne qu’une simple « balade » pour les théoriciens de la conception des plans de la rébellion. Ce sont toutes ces choses qui se déroulent actuellement mais ont pour nom « l’opération Hydre ». L’Hydre est cette espèce de monstre de la mythologie grecque, serpent ou dragon à plusieurs têtes : l’Hydre de Lerne avait sept têtes dont chacune renaissaient dès qu’on la coupait. C’est ce nom qui a été choisi par les comploteurs et concepteur de la fatidique attaque contre la Cote d’Ivoire et le pouvoir du Président Laurent Gbagbo.

NOUVELLES STRATEGIES D’ATTAQUES
 

Pilotée par les USA, les opérations coordonnées sont prévues se terminer avant la fin du mois d’Avril et les heures d’attaques des différents fronts changeront d’une zone à une autre, et ce, sur toute l’étendue du territoire. « Depuis le jeudi 24 Mars dernier, la force impartiale de l’Opération des nations unies en Côte d’Ivoire a revue sa capacité de réaction envers les Forces de Défenses et de Sécurité ivoiriennes. Les heures de combats et d’attaques ont été changées. Les jeunes qui tiennent les corridors et autres points de contrôles ou de surveillance des quartiers dans les différentes communes sont, dès cette date considérés comme étant des miliciens et non des civils et devront donc être traités comme tels », expliquent nos sources qui poursuivent :

«Dans le plan, une attaque sera lancée à un endroit donné et lorsque les FDS croiront la neutraliser, un autre foyer naitra ailleurs. Il en sera ainsi jusqu’à gagner tout le ‘’corps’’ de sorte à perturber le système de défense de l’état, au point que les autorités doutent de sa capacité de réaction. Mais il s’agit en réalité de tester le temps de réaction de l’armée ivoirienne à travers ces attaques ».

L’objectif du plan est de créer un embrasement total dans la capitale économique et dans les autres villes de l’intérieur du pays qui sont encore favorables au Président Laurent Gbagbo, confient nos sources. « Tout peut partir d’une simple provocation des forces extérieures en direction des patriotes ou des FDS pour que les attaques se mettent en exécution, indiquent-elles. « Que l’armée régulière ivoirienne, dont nous reconnaissons la bravoure et le mérite devant les assauts des forces extérieures, continuent la vigilance et la mobilisation face à cette attaque de la communauté internationale.

INSPIRE DU « SENTIER LUMINEUX »
Le plan des attaques de la rébellion des Forces Nouvelles à Abidjan et dans les villes sous le contrôle des terroristes de la communauté internationale a été inspiré de l’histoire du « sentier lumineux ». Une l’histoire marquée par le massacre d’innocentes personnes qui ont lutté toute leur vie pour dénoncer ces atrocités d’Ayacucho, au Pérou en Amérique du sud, expliquent nos informateurs. Et de revenir brièvement sur l’histoire du « Sentier Lumineux » : un mouvement révolutionnaire des années 80 au Pérou, actif dans la région d’Ayacucho.

Ledit mouvement qui s’est dit lutter contre l’injustice faite à la région oubliée d’Ayacucho et s’est radicalisé au début des années 1980 en se muant en lutte armée. Ses membres ont commi leur premier grand attentat en 1982 à Lima capitale du Pérou dans le riche quartier de Mira flores, puis libéré les prisonniers de la prison d’Ayacucho. Ce moment décisif marquera le début de la guérilla urbaine au Pérou.

À partir de là, les années qui suivront seront marquées par des affrontements permanant entre le « Sentier Lumineux », comparé en côte d’Ivoire par les Forces Nouvelles et l’armée régulière : les FDS. Pendant les 12 années de guerre, de nombreux crimes vont être commis par le « sentier lumineux » qui n’assassinera que les seules personnes n’adhérant pas à son idéologie, comme le font les tueurs de Dramane Ouattara en Côte d’Ivoire. « Mais, vint l’arrestation de son leader, Guzmán en 1992, sous la présidence de Fujimori. Malgré tout ce qui s’est passé, Ayacucho reste un endroit pauvre et oublié du Pérou. Nous espérons que cette histoire ne se répètera pas la Côte d’Ivoire », notent nos informateurs.

LES RUMEURS COMME MOYENS
« Les rumeurs qui ont été distillées partout font parti du plan, comme cela s’est fait pour la déstabilisation des Etats de l’Amérique du sud à travers les pratiques du mouvement ‘’Le Sentier Lumineux’’. Pousser les populations à l’exode pour bombarder les endroits stratégiques de la défense nationale, tels que les poudrières, les camps militaires, afin d’avoir le champ libre et éviter le maximum de pertes en vies humaines. Une technique pure de la CIA », indiquent nos interlocuteurs.
« Ici il est question d’effrayer les étrangers et vider les quartiers de ses habitants pour qu’il n’en restent que les proches de l’ennemi à abattre. C’est la même technique que les américains appliquent partout, lorsqu’ils veulent mener des assauts. Quelques fois ils suscitent des affrontements religieux. C’est ce qui a expliqué les attaques contres des édifices musulmans en vue de faire glisser sur le terrain religieux. Malheureusement pour eux, la communauté musulmane, fortement sunnite en Côte d’Ivoire s’est aperçu de la supercherie et est restée silencieuse », font savoir nos informateurs.

LA GUERRE DU CACAO IVOIRIEN MENEE PAR LA CIA

L’ultimatum donné par le gouvernement aux exportateurs de cacao pour écouler leurs stocks avant le 31 Mars 2011, contribuerait selon les informations à accroitre l’anxiété au sein du cartel mafieux que représentent les multinationales américaines ARMAJARO, ADM ou encore CARGILL. Aussi sont-elles prêtes à tout mettre en œuvre pour la mise en exécution expressive de « l’opération Hydre ».

Le cartel est décidé selon nos informateurs, à faire obstacle au projet du groupe chinois de négoce Noble qui s’est désolidarisé de la fronde contre le Président Laurent Gbagbo et aurait décidé d’exporter le cacao qu’il a sous les bras. Le marché international du cacao utilisant des termes de trois mois en général et donc le temps jouant terriblement contre eux, les multinationales précédemment citées ont décidé de passer à l’offensive de la pire des manières.

« Le cacao ivoirien ne s’exporte plus depuis le mois de Janvier et cette sanction arrive à terme le 31 Mars.
« La rébellion tente l’offensive à l’Ouest dans le but de prendre le port de San-Pedro. Mieux, ils prévoient aussi une action militaire de l’ONUCI et de la Licorne pour prendre le contrôle du port d’Abidjan, c’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle ils veulent faire passer la résolution qui va interdire aux FDS de déployer tout armement lourd dans Abidjan ». Young Ji Choi et d’autres diplomates sont ceux qui pilotent cet autre projet contre le peuple de Cote d’Ivoire.

L’ECOMOG EN PASSE DE LANCER UNE ATTAQUE CONTRE LA BASE DE LA MARINE DE YOPOUGON

« Nous avons pu repérer des éléments militaires de l’ECOMOG dans divers communes de la capitale Abidjan. Les quartiers précaires ou ceux à proximité des camps militaires ou de polices sont les endroits propices pour lancer les attaques. Ils agissent sous les ordres des officiers français de la force Licorne. C’est ainsi que nous avons pu espionner des individus trop suspects mais qui ne pourraient attirer l’attention de tous dans les communes comme Marcory, Treichville et Yopougon. Cette commune sera selon les recoupements des informations de plus en plus fortes, la cible d’une terrible attaque dans les prochains jours ou mêmes prochaines heures », révèlent nos sources et d’indiquer :
« Plusieurs hommes suspects sont actifs dans le sous secteur du quartier Koweït dans la commune de Yopougon en vue de la préparation de l’attaque de la base militaire marine d’Abobodoumé ; avec pour objectif le contrôle de tous les secteurs stratégiques dans l’arrière base qui ouvre sur le port d’Abidjan. Nous avons pu localiser des mercenaires de l’ECOMOG : trois instructeurs, Sénégalais, Togolais et Burkinabés se faisant passer pour des marins car, ceux-ci ont des activités saisonnières, justificatifs qui leur permettraient de loger tranquillement dans n’importe quel endroit sans s’attirer le moindre soupçon ».
Selon nos informateurs, qui assistent à la mise en œuvre de l’opération, la CIA et d’autres services secrets très actifs à Abidjan, prévoient « qu’il faut arriver dans le plan, à tuer des soldats blancs de l’ONUCI, de sorte à ne pas donner une alternative à Laurent Gbagbo : le Président accepté par les ivoiriens. Car tuer un soldat de l’ONUCI ou de la Licorne française, c’est déclarer ouvertement la guerre à une armée internationale ». Elles précisent que des ressortissants européens seront dans le viseur des tueurs pour la cause de la France.

Malheureusement pour eux, l’état ivoirien est désormais directement présent sur le marché du négoce de cacao et cela inquiète sérieusement les gros négociants qui règnent en maitres absolus sur le marché ; chose que les Etats-Unis ne sont pas prêts d’accepter. Il faut éviter que cette situation se produise en Côte d’Ivoire parce qu’il s’agit pour le plan des ennemis de faire durer cette situation hors-la loi pour piller au maximum les richesses du pays. Car pendant ces années de guérilla entre « le Sentier Lumineux » et l’armée, des innocents ont été massacrés et les régions pillées de leur richesses.

« À côtés des attaques des soldats de la force étrangère, des civiles de nationalité française seront assassinés notamment dans les communes de Marcory où résident des damnés, des escrocs et reclus qui sont venus s’exiler en terre africaine selon l’Elysée. Pour atteindre un objectif précis, nous pouvons vous dire que des français sont toujours assassinés sans conséquences dans le monde. Ce sont des mafieux qui agissent en Côte d’Ivoire. Les autorités politiques et militaires ivoiriennes devront prendre ces informations très au sérieux ».Toutefois, indiquent nos sources :

«Pour parvenir à neutraliser les têtes de l’opération Hydre, avant l’attaque massive d’Abidjan, il faudra que les FDS ivoiriennes parviennent en capturer quelques éléments de l’ECOMOG et fort heureusement, des techniques existent en la matière. Mais, les ivoiriens devront retenir que, l’Hydre de Lerne, ce monstre de la mythologie grecque représenté comme un serpent à plusieurs têtes, et dont le nom porte la dernière opération de déstabilisation de la Côte d’Ivoire, a été tué par Héraclès, ce héro grec identifié au héro romain Hercule », terminent, nos informateurs.

HERVE MAKRE

 

duthes
Album : duthes
je me nome duthes martin
7 images
Voir l'album

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

LA FRANCE-AFRIQUE

Posté par gnambamartin le 10 juin 2011

Que fait la France en Afrique ?

Guerres civiles, dictatures, pauvreté, analphabétisme, malnutrition… La situation catastrophique de l’Afrique francophone soulève de nombreuses questions. Pourquoi tant de misère dans des pays si riches en matières premières ? A qui profite l’argent du pétrole, de l’uranium, du bois, des minerais ? Comment expliquer la présence permanente de l’Armée française dans ses anciennes colonies ? Pour quelles raisons le gouvernement français reçoit-il, avec tous les honneurs de la République, des dirigeants africains parvenus au pouvoir par des coups d’Etat ou des élections truquées ?

La rupture impossible.

Nicolas Sarkozy avait promis la » rupture » là aussi, mais elle est mal partie avec son discours de Dakar, en juillet 2007, considéré comme paternaliste, voire raciste, par de nombreux Africains. Il est devenu le symbole, pour de nombreux Africains, de tous les reproches que le continent africain adresse à son ancien colonisateur, et de ce rapport d’amour et de haine, de bons sentiments et d’affairisme cru, qui caractérisent les relations entre ces deux mondes.

Deux livres ont déjà été écrits par des intellectuels africains pour répondre à cet improbable brûlot. Rue89 en a rendu compte, en soulignant que ces livres à charge » doivent être pris pour ce qu’ils montrent : la blessure ouverte par un discours à côté de la plaque » . L’un de ces livres a été sévèrement critiqué dans Le Monde, suscitant une réaction très violente des auteurs, qui, dans un droit de réponse qui circule sur l’Internet, s’en prennent au journaliste :

» Il a voulu se payer des nègres qui n’ont eu comme seul tort de vouloir défendre la dignité de l’homme africain dont le Président de la Patrie des Droits de l’homme dit qu’il « n’est pas assez entré dans l’histoire’ »

Plusieurs » riverains » de Rue89, tel Azza, ont souligné, à propos de ce discours, que la mainmise française sur l’Afrique francophone post-coloniale est restée telle que :

» Si vous étiez Togolais, Camerounais, Congolais, ou Tchadien, sans pour autant haïr tous les Français (je vous assure que la plupart des gens que j’ai pu croiser en Afrique ou venant d’Afrique ont toujours été charmants avec moi), vous pourriez peut être montrer quelques signes de lassitude. Surtout en entendant le président français sortir des discours comme celui de Dakar » .

Au Cap, le 28 février, Nicolas Sarkozy a corrigé le tir, annonçant en particulier une remise à plat des accords de défense entre la France et un certain nombre de pays africains. Sur Rue89, l’africaniste Philippe Hugon se demande s’il s’agit d’une « rupture de ton ou d’un changement de cap ». Mais il conclut, relativement pessimiste :

» Il y a tout lieu de penser que le changement de ton, aussi important soit-il sur le plan symbolique, ne traduira pas une réelle rupture face aux contraintes de la realpolitik » .

Dans les commentaires d’un autre article analysant l’annonce du Président sur les accords de défense, Thierry Reboud s’interroge :

» Au-delà de la satisfaction qu’on peut éprouver à cette annonce, reste à déterminer les critères qui présideront à une nouvelle politique africaine.

Sous cet angle, deux questions se posent : quel intérêt la France peut-elle trouver à une politique africaine ? Mais surtout, quel intérêt les Etats africains et leurs dirigeants pourraient-ils avoir à poursuivre une coopération avec une France devenue plus sourcilleuse ?

Finalement, la question qui me vient à l’esprit est la suivante : une telle déclaration n’est-elle pas que le masque vertueux d’une pure et simple volonté de désengagement politique et militaire ? Une telle perspective indiquerait peut-être une salubre prise de conscience du gouvernement français, à savoir que notre pays n’a plus vraiment les moyens de s’offrir une politique néo-coloniale onéreuse et dont les bénéfices deviennent de moins en moins évidents. »

Peu de commentaires africains, à ce stade, de ce deuxième discours de Nicolas Sarkozy sur le continent. Comme si la crédibilité personnelle du chef de l’Etat était aussi basse en Afrique qu’ici… Notamment en raison de son attitude au Tchad, tant sur l’Arche de Zoé que pour sauver, même sans tirer un coup de feu, le régime guère reluisant d’Idriss Déby. Il y a pourtant là une porte entrouverte, dont il sera intéressant de voir si elle débouche réellement, sinon sur une improbable rupture, au moins sur un changement réel.

LA FRANCE-AFRIQUE 2L’arrogance française.

L’affaire de l’Arche de Zoé, puis ces derniers jours les questions liées à l’immigration et aux rapports franco-gabonais, ont en revanche fait couler beaucoup d’encre. L’Arche de Zoé, d’abord, qui connait ces jours-ci de nouveaux rebondissements avec le refus du gouvernement français de payer les dommages et intérêts de 8 millions d’euros réclamés par le Tchad, avait déjà provoqué quelques poussées de fièvre.

Nous avions accueilli, sur Rue89, une contribution d’Ashanti, riveraine africaine, qui s’était interrogée à propos de l’affaire des humanitaires au Tchad :

» L’humanitaire serait-il le nouveau visage de la mission » civilisatrice » dont se croit investi le monde dit occidental ? Les ONG sont-elles les nouvelles vitrines officielles des « bonnes âmes » des pays riches qui y voient l’opportunité de s’acheter un coin de paradis quitte à bafouer volontairement les principes régissant les pays ? »

Cette question de l’arrogance française revient régulièrement. Après les missionnaires, les colons, les militaires, les coopérants et maintenant les ONG, le tout au nom d’une supériorité européenne et d’un universalisme mal digéré ? Dur à entendre pour une France qui se vit encore porteuse d’un » modèle » de civilisation, et qui reste solidement attachée à des valeurs qu’elle espère encore universelles…

Le débat provoqué par la réaction gabonaise aux expulsions d’étudiants, puis à la controverse née de la diffusion d’un reportage sur France2 sur la fortune d’Omar Bongo en France (à noter que Rue89 avait réalisé un dossier sur le sujet dès juin 2007) a pris un tour plus violent encore. Dans lequel la question de l’ » arrogance » revient régulièrement.

Axel Ozangué, un journaliste de la presse privée gabonaise » , nous a ainsi adressé une longue tribune intitulée » les Etats voyous ne sont pas ceux que l’on croit » … Il écrit :

» Si un Etat voyou est celui qui est en rupture de ban avec les règles de la vie internationale, il n’y a aucun doute : la France, prétendue patrie des droits de l’homme, est sans exagération et incontestablement un Etat voyou » .

Il passe en revue les accords non respectés par la partie française, et ajoute :

» Et que dire en matière d’immigration ? Les Français sont traités comme des hommes au Gabon, un Etat civilisé. Quant aux Gabonais en France, il ne s’agit que de pauvres nègres, réduits au rang de bête sauvage, qu’on vient cueillir à l’aube et qu’on expédie comme des criminels menottés dans le premier avion en partance pour Libreville. Mais, au fond, quoi d’étonnant ? Celui qui a été une seule fois demander un visa au Consulat de France connaît parfaitement la morgue et le mépris qui caractérisent les agents consulaires français qui prennent un plaisir sadique à humilier les demandeurs de visas en exigeant les papiers les plus farfelus, avant de refuser le visas tout en ayant empoché au préalable les frais de visa qui ne sont pas remboursé » .

La France paye-t-elle aujourd’hui des décennies d’attitude au mieux condescendante, au pire arrogante et brutale, vis-à-vis de ses anciennes colonies ? Beaucoup de commentateurs semblent le penser, même si, côté français, on souligne aussi la responsabilité des dirigeants africains eux-mêmes, et certains refusent d’applaudir le geste de Bongo en raison de la personnalité plus que contestable du président gabonais. C’est là encore, une pierre d’achoppement entre les commentaires des Français et des Africains. Mais, quoi qu’il en soit, la France a quelques leçons de modestie à prendre…

3Comment avancer ?

La question de la nature des régimes africains constitue un autre enjeu central. Et, quoi qu’ils pensent de leurs dirigeants, de nombreux Africains vivent mal les critiques émanant de l’ancienne puissance coloniale. Un mail reçu d’un Gabonais à Libreville nous affirme par exemple que :

» la majorité des Gabonais sont convaincus que l’actuelle camapagne médiatique contre Bongo est organisée et financée par ses propres amis français (avec à leur tête Bolloré) qui lui en veulent de remetttre en cause leur pillage personnel du Gabon au profit de la concurence chinoise. Et c’est triste que des journalistes « sérieux » se laissent embarquer dans une telle aventure. Car quelle est l’actualité des biens de Bongo en ce moment, alors qu’il en a acquis la plupart depuis des décenies au vu et au su de tous en France. »

On a vu sur Rue89 liver (single), un Gabonais, défendre son Président contre les agressions françaises, soulignant que les Gabonais veulent » laver leur linge sale en famille » .

» On a le Président que l’on veut, quarante ans de pouvoir ne nous fatigue pas, si ça fatigue les Francais nous en s’en fout, on est confiants.

Même agacement dans le long pamphlet d’Axel Ozangué disponible à titre de document :

» Il y a beaucoup d’hommes politiques, mais un seul homme d’Etat : Bongo Ondimba. Les vrais patriotes, au-delà des partis, ne peuvent que le suivre et s’il le faut, le moment venu, ils viendront lui servir de boucliers humains car à travers lui, c’est tout le pays qu’on veut recoloniser. Ceux qui ne l’auront pas compris, commettront une grave faute face à l’histoire. Ils iront grossir, dans les poubelles de l’histoire, la cohorte des maboules et des traîtres à leur pays. Et comme on dit, dans nos matitis, « affaire à bandit se règle en bandit » : face à un Etat voyou, il faut éviter d’être civilisé. A bon entendeur salut. »

C’est évidemment faire peu de cas de la nature du régime de Bongo, pur produit de la Françafrique, ou d’autres héritiers de cette politique néocoloniale comme le Camerounais Paul Biya, qui vient de faire tirer sur la foule s’opposant à une modification de la Constitution destinée à lui permettre de rester au pouvoir.

Dans le débat sur le Gabon, je répondais à liver (single) :

» Cher « jeune Gabonais », je ne partage pas votre indignation. Certes, le linge sale doit être lavé en famille, comme vous écrivez, mais une partie de ce linge sale se trouve en France. Là où vous faites erreur, c’est que ce qui est en cause, ce n’est pas Omar Bongo, c’est le système, tant en France qu’en Afrique, qui a permis à tous ces gens, Français et Africains, de s’enrichir sur le dos de leurs peuples. Personnellement, ces résidences des présidents du Gabon et du Congo Brazza, ce malheureux Congo Brazza mis en coupe réglée depuis des décennies, me choquent. Et ce que je conteste, c’est à la fois les hommes qui les possèdent, dont Bongo, Sassou…, mais aussi les Français qui ont rendu ce système possible et se sont sucrés au passage. Ce linge sale, hélas, est notre linge sale commun. En réagissant à ces critiques avec des arguments nationalistes, vous faites le jeu des prédateurs, de part et d’autre, qui couleront encore quelques jours tranquilles de la sorte. »

Il y a rarement eu des échanges aussi violents entre l’Afrique noire et la France. Longtemps, la parole a été confisquée par les régimes installés par Paris, et qui empêchaient toute expression libre. Il en va autrement aujourd’hui, ce qui permet certes ce déballage pas toujours agréable, mais aussi de pouvoir envisager de changer d’époque, de changer de relations. Cela vaut pour les Etats, à condition que Nicolas Sarkozy définisse clairement quelle politique africaine il veut, au-delà des (plus) belles paroles du Cap ; mais cela vaut aussi pour les sociétés, qui n’ont aucun intérêt à se laisser entraîner dans des dérives populistes (surenchère sur l’immigration) ou nationalistes (défendre Bongo contre l’agresseur). Vaste programme !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Gnamba Martin duthes Rostant

Posté par gnambamartin le 14 avril 2011

 

 Gnamba Martin Duthes (Ivoirien d’origine)

duthes depuis côte divoire
Album : duthes depuis côte d'ivoire
j'attends vos commentaire
0 image
Voir l'album
duthes
Album : duthes
je me nome duthes martin
7 images
Voir l'album
duthes
Album : duthes
je suis gnamba martin
4 images
Voir l'album

le meilleur des cadeaux que je peux vous offrir c’est mon amour et mon savoir intellectuel au niveau de l’informatique. je serai disposer à répondre  aux qui me seront posées et apprendre au côté de vous car l’homme ne finit jamais d’apprendre merci et bonne chance sur mon blog je vous aimes tous (tes).

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Qu’est ce qu’un logiciel informatique ?

Posté par gnambamartin le 14 avril 2011

 définition d’un logiciel informatique
un logiciel informatique se définit comme un programe.

Contrairement à l’ordinateur qui est physique et visible le logiciel informatique est installé dans l’ordinateur ce qui demande à le démarrer pour avoir une visibilité du logiciel informatique.

le rôle d’un logiciel informatique

le logiciel informatique a un rôle très important , en effet l’ordinateur sans logiciel est comme une voiture qui est au garage car elle ne servira rien. pour dire que l’ordinateur a bésion des logiciels pour effectuer des tâches.

en un mot c’est le logiciel informatique qui communique la tâche que doit exécuter un ordinateur .

qu’est ce qu’un système d’exploitation ?

le système d’exploitation est un logiciel mais  la différence entre les autres est le système  est le cerveau de l’ordinateur c’est à dire que c’est sur lui que se reposent tous les logiciels qui doivent etre installer sur l’ordinateur . alors pour installer des programmes ( logiciels) dans un ordinateur il faut ce logiciel appelé système d’exploitation pour tout dire le cerveau de l’ordinateur.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

photos

Posté par gnambamartin le 13 avril 2011

duthes
Album : duthes
je me nome duthes martin
7 images
Voir l'album
duthes depuis côte divoire
Album : duthes depuis côte d'ivoire
j'attends vos commentaire
0 image
Voir l'album
duthes
Album : duthes
je suis gnamba martin
4 images
Voir l'album
duthes
Album : duthes
je suis gnamba martin
0 image
Voir l'album

avoir des amis c’est le plus grand cadeau du monde que Dieu donne à ses enfants pour cela je suis près à etre votre ami quelque soit notre difference , vous aime tout(es) .

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

ce quise passe en côte d’ivoire après le depart de Mr gbagbo

Posté par gnambamartin le 13 avril 2011

MERCREDI 11-04-2011

Dépuis le depart de Mr GBAGBO LAURENT l’on assiste à des massacre des electeurs pro-gbagbo dans la commune de Yopougon un quartier pro-gbagbo.

je pense, si le président reconnu par la france veut etre credible aux yeux de la cote d’ivoire, il doit tout d’abord penser à réconcilier les filles et les fils de ce pays.

Appeller à ses combattants à s’abstenir de tout massacre car un président a besoin des hommes pour diriger et non des animaux que l’on peut diriger.

les jeunes sont le moteur du développement de la côte d’ivoire et mème en afrique. il est tant que l’afrique se reveille pour l’économie de puissante de l’afrique.

nous devons etre l’endroit ou l’on doit effectuer ses espériance c’est à nous vendre des armes pour massacrer l’avenir du continent .

l’afrique doit etre uni pour sauver ce continent si riche dont les africains ignorent,cherchons développer notre continent que le détruire .

j’ai mal au coeur quand je vois les conflits et les rebellions en afrique Dieu nous a créer au titre les blancs pourquoi ne mettons nous pas au travail pour développer notre continent.?

duthes
Album : duthes
je suis gnamba martin
0 image
Voir l'album

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

l’informatique

Posté par gnambamartin le 13 avril 2011

je suis disposé pour les cours à domicile , pour toute personne désirant prendre les cours à domicile elle peut appeler ce contact suivant (+225) 05027 60 24 martin duthes je suis ivoirien vivant en côte d’ivoire ( Dabou ) je serai heureux de faire de vous des informaticiens du futur merci et bonne journée à vous Que Dieu vous bénisse.

NB: à un prix d’amitié car la relation est durable que l’argent et méme precieux.

martin
Album : martin
sympa
1 image
Voir l'album

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Qui est gnamba martinduthes

Posté par gnambamartin le 13 avril 2011

nom:   gnamba

prénom: martin duthes rostant

fonction: satagère maintenancier réseau informatique et bloguiste

sexe: homme

nationalité: ivoirienne

pays: côte d’ivoire

loisir: la musique

sport préferé: le football

Date et lieu de naissance: 22/12/1986 A  Akradio s/p Dabou

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

la situation en côte d’ivoire

Posté par gnambamartin le 12 avril 2011

la situation en côte d’ivoire parait très difficile certes  mais très simple.

je suis pas un historien ni un politologue je ne suis qu’un maintenancier en réseau local.par contre je peux dire que tant que la france et et sois disant l’opinion international , les pays africains n’auront pas la paix dans leur foyer . et le problème clé est que les dirigeants africains ne prennent leur responsabilité, alors tant qu’ils ne prennent pas leur destin à main ils seront victime de la pression européennes .

que doit-on faire?

nous devrons faire attention aux candidats qui le plus souvent viennent de l’europe car ces gens là signent le plus souvent des pactes avec le diable ( europe ) avant leur candidature.Car mon expériance a montré que la plus part des conflits post-electoraux  prennent places lorsque l’europe intervient et cela fait partir du pacte( c’est à dire proclamer le resultat avant le résultat final.)

 

 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Bonjour tout le monde !

Posté par gnambamartin le 12 avril 2011

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

 

Histoire-Géographie-Educati... |
jaurailebac |
lelensoisnormandtome3 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LITOMA WENDA Achille
| constipation
| Saint-uniacais morts pour l...